Crédit Impôt Recherche et Projet de Loi de Finances 2022 : une déclinaison du CIR dans le PLF

Comme chaque année, l’Assemblée Nationale prépare en ce moment même la Loi de Finances 2022. Ce nouveau projet de loi prévoit d’importants changements pour la fiscalité de l’innovation et plus particulièrement le Crédit d’Impôt Recherche (CIR) et le Crédit d’Impôt Innovation (CII). Nous attendons avec beaucoup d’impatience le vote du Sénat, d’ici la fin décembre, pour voir se concrétiser une véritable mutation du financement de l’innovation.

Date de création
19/11/2021
Date de modification
19/11/21

Une coupe dans le CIR à l’origine d’un nouveau crédit d’impôt

Suite à une plainte auprès de la Commission européenne, la Loi de Finances 2021, dans son article 35, avait instauré la suppression du doublement des factures des organismes publics dans l’assiette du CIR à compter du 1er Janvier 2022. Les différentes analyses sur cette évolution des règles de calcul du CIR ont montré qu’il allait y avoir un effet d’érosion du volume d’affaires entre les partenaires publics et privés dans le cadre des opérations de R&D. C’est notamment le cas dans la mission d’information que Laurent Saint-Martin, Christine Pires Beaune et M. Chouat ont consacré au crédit d’impôt recherche.

Le Gouvernement ayant fait de la recherche partenariale un axe prioritaire pour la relance économique, ce nouvel amendement au PLF 2022 vient essayer de gommer la décision prise précédemment. Ainsi, le nouveau Projet de Loi de Finances 2022 propose l’instauration d’un Crédit d’Impôt en faveur de la Recherche Collaborative en complément du Crédit d’Impôt Recherche tel qu’il existe à l’heure actuelle.

Qu’est-ce que le Crédit d’Impôt pour la Recherche Collaborative ?

Ce nouveau Crédit d’Impôt pour la Recherche Collaborative permettrait aux entreprises réalisant des travaux de R&D en collaboration avec certains organismes de recherche, de bénéficier d’un avantage fiscal à compter du 1er janvier 2022. 

Ce Crédit d’Impôt pour la Recherche Collaborative ne sera applicable qu’aux dépenses de R&D confiées aux Organismes de Recherche et de Diffusion des Connaissances (ORDC). Les ORDC devront tout de même faire une demande d’agrément auprès du Ministère français de lʼEnseignement supérieur, de la Recherche et de lʼInnovation (MESRI) pour offrir à leurs partenaires de recherche la possibilité de bénéficier de ce Crédit d’Impôt.

Une PME pourra bénéficier d’un Crédit d’Impôt de 50% des sommes facturées par l’ORDC alors que pour les ETI et les Grands Comptes ce taux est réduit à 40%. Ce dispositif prendrait donc le relais du doublement des dépenses dans l'assiette du Crédit d’Impôt Recherche.

Nous pouvons constater que nous ne retrouvons pas le niveau d’intervention des années précédentes de 60% (2 x 30%), mais l’impact de la Loi de Finances 2021 est tout de même atténué, notamment pour les PME.

Une renforcement de la distinction entre sous-traitance R&D et les contrats de collaboration R&D

Dans la proposition de création du Crédit d’Impôt pour la Recherche Collaborative, l’Assemblée Nationale souhaite imposer un formalisme précis dans la contractualisation entre une entreprise et un ORDC. 

Il faudra d’autant plus faire attention à deux aspects de la formalisation du contrat. Premièrement, la sémantique est un critère d’éligibilité essentiel à la valorisation de vos travaux. Par exemple, une batterie d’essais sous-traités sera à distinguer de travaux exploratoires, définis par la R&D, dans la rédaction du contrat. Ce premier aspect a toujours été une condition sine qua none à l’éligibilité aux dispositifs du financement de la R&D.

Deuxièmement, un ensemble de critères est mis en avant dans le projet de Loi de Finances :

  • Portage de projets de R&D entre une entreprise et un ou plusieurs organismes de recherche
  • Partage des risques afférents aux projets
  • Partage des résultats du projet.
  • Partage des coûts et facturation sans marge.
    Ici, remarquons qu’un maximum de 90% des coûts devra être porté par l’organisme de recherche. 

Il est essentiel que les entreprises ne fassent pas l’amalgame entre un contrat de sous-traitance et un contrat de collaboration. Bien sûr, nos équipes sont à votre disposition pour vous accompagner dans la mise en place de la collaboration tout en assurant la protection de vos intérêts.

Notre analyse de ces évolutions du financement de l’innovation

Rétablir l’avantage de la recherche publique au regard du Crédit Impôt Recherche

Suite à la plainte de la Commission européenne et la suppression du doublement des factures des organismes publics dans l’assiette du CIR, le Gouvernement a cherché de nouvelles propositions pour favoriser la collaboration public/privé.

C’est ainsi que le dispositif de préservation de l’emploi R&D a vu le jour dans le plan de relance mais qu’il existe également des subventions favorisant la collaboration en proposant un taux de participation plus avantageux dans ce cas.

Le Crédit d’Impôt pour la Recherche Collaborative viendrait compléter l’éventail des dispositifs pouvant être mis en œuvre dans le cadre d’une collaboration.

L’agrément crédit impôt recherche au centre des préoccupations pour les ORDC

Enfin, nous souhaitons attirer l'attention des Organismes de Recherche et de Diffusion des Connaissances car quelle que soit l’évolution de ce Projet de Loi de Finances, ces organismes de recherche publique devront faire une demande d’agrément CIR auprès du MESRI pour que les entreprises travaillant avec elles puissent bénéficier du CIR ou du nouveau dispositif en faveur de la recherche collaborative.

Autres articles sur le Crédit Impôt Recherche

Autres articles sur la thématique

Calcul du crédit impôt recherche

Calcul du crédit impôt recherche

Parmi les critères d’éligibilités du CIR, nous trouvons la notion de moyens de la R&D. Or, les dépenses mettent en lumière les moyens mis à disposition du projet pour atteindre l’objectif posé par la question de recherche. L’enjeu principal de la valorisation est donc de trouver la juste évaluation de chaque poste de dépense dans le cadre du Calcul du Crédit Impôt Recherche 2022. Ceci est nécessaire pour optimiser le total des dépenses tout en maîtrisant le risque juridique et fiscal associé. Un travail de veille juridique est nécessaire et une attention particulière doit être apportée à chaque loi de finance.

Contrôle fiscal du crédit impôt recherche

Contrôle fiscal du crédit impôt recherche

La justification et donc la sécurisation de la déclaration de CIR passent par un dossier de credit impot recherche avec des écritures comptables, techniques et administratives. Le Crédit Impôt Recherche 2022 doit s'appuyer sur un projet R&D prouvant la matérialité du projet. Ce sont ces éléments que nous détaillons dans le document ci-dessous.

Crédit Impôt Recherche en Ile-de-France

Crédit Impôt Recherche en Ile-de-France

Le rapport publié en 2020 par le MESRI nous présente les chiffres du crédit impôt recherche en Île-de-France pour les travaux réalisés en 2017 par les entreprises. Nous vous en avons extrait et récapitulé les principaux éléments ci-après.

Crédit Impôt Recherche en Occitanie

Crédit Impôt Recherche en Occitanie

Le rapport publié en 2020 par le MESRI nous présente les chiffres du crédit impôt recherche en Occitanie pour les travaux réalisés en 2017 par les entreprises. Nous vous en avons extrait et récapitulé les principaux éléments ci-après.

Eligibilité au crédit impôt recherche

Eligibilité au crédit impôt recherche

Avant toute chose, l'entreprise souhaitant bénéficier du CIR doit s’interroger sur son éligibilité au Crédit Impôt Recherche 2022. Si l’éligibilité de l’entreprise ne devrait pas poser de questions particulières, l’éligibilité d’un projet est un sujet autrement plus complexe. Par conséquent, ces deux parties seront explicitées séparément.

Rescrit Crédit Impôt Recherche

Rescrit Crédit Impôt Recherche

Le rescrit CIR est la procédure par laquelle la société a la possibilité d’interroger l’administration sur l’application du dispositif Crédit Impôt Recherche et sur ses effets dans le cas particulier présenté à l’administration.